Meilleur pays expatriation fiscale : comment faire son choix ?

L’expatriation fiscale peut se définir comme le processus par lequel une personne ou une entreprise change de façon légale sa résidence fiscale. Le but est de se mettre dans une situation qui est fiscalement favorable. Il est vraiment indispensable de maîtriser certains paramètres afin de mieux choisir sa future destination. Voici comment faire un meilleur choix.

Comment éviter les pièges liés à l’expatriation fiscale ?

Lorsqu’il s’agit d’expatriation fiscale, une vigilance particulière est de mise en vue de choisir sereinement une bonne destination. Dans un premier temps, il vous faut comprendre ce qu’est la double imposition. Cette pratique veut simplement dire qu’il y aura une imposition sur les revenus dans le pays d’origine et dans le pays d’accueil. De ce fait, les personnes pratiquant une expatriation fiscale pourraient payer deux fois les impôts sur leurs différents revenus.

Il faut, par ailleurs que vous preniez le temps de préparer votre changement de domicile. Pour cela, il est judicieux pour vous de demander conseil à une personne compétente, c’est-à-dire un avocat. Celui-ci saura vous guider en ce qui concerne les lois fiscales de vos futures destinations. En ce qui concerne les sociétés Offshore, celles-ci devront bénéficier d’une attention particulière. En effet, il faudra tenir compte de l’impôt qui pourrait beaucoup augmenter. Les bénéfices de ce type d’entreprises peuvent particulièrement être taxés. Pour éviter cela, le propriétaire de l’entreprise doit absolument devenir résident fiscal du pays d’accueil.

Points essentiels à considérer dans un projet d’expatriation fiscale

Afin d’effectuer une expatriation fiscale, des points importants sont à prendre en compte. Vous devez, en premier lieu, garder un œil sur les taxes. Les personnes changent principalement de résidences fiscales en vue de voir leurs taxes baisser ou disparaître. Il faut, ensuite, vérifier s’il est facile ou pas de devenir résident dudit pays d’accueil. Pour cela, assurez-vous que le temps que mettent les procédures soit minime et que leurs coûts inhérents à ces opérations soient abordables. Afin de profiter de nombreux privilèges, prenez le temps de voir s’il est possible de faire une naturalisation dans le pays d’accueil. L’un des points le plus important qu’il faut considérer est aussi le coût de la vie, l’accès aux soins de santé ainsi qu’à l’éducation. Le niveau de vie devra être raisonnable et pas trop cher par rapport à celui du pays d’origine.

Quelques pays pour votre expatriation fiscale

Il existe de nombreux pays où vous pourriez vous déplacer et vous y installer de façon permanente. Vous pouvez, par exemple, tranquillement poser vos valises :

  • au Panama,
  • à Monaco,
  • aux Bahamas,
  • à l’île Maurice,
  • à Malte et
  • aux Royaume-Uni

Pensez aussi à vous installer à Andorre, à Gibraltar, au Canada ou encore en Suisse. Ces différentes destinations offrent des avantages différents aux expatriés. Chacune d’entre elles a ses législations propres à elle qu’il est indispensable de connaître avant de s’y rendre. Après avoir pris connaissance de ces lois, vous pourrez choisir le pays qui vous convient le mieux. Bien que cette liste ne soit pas exhaustive, elle propose les meilleurs pays pour une expatriation fiscale.

Somme toute, l’expatriation est un bon moyen de réduire ou faire disparaître les impositions. Cependant, il est indispensable d’en maîtriser tous les contours pour ne pas être déçu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *