comment prendre des gouttes de cbd

Les risques de surdosage du CBD et la prise de médicaments

Connaissez-vous le CBD ? De son vrai nom, le cannabidiol. Depuis quelques années, on constate que le CBD est synonyme de bien-être. Cette substance active est issue des plantes de chanvre, ce dernier, fait partie de la famille des cannabacées. Le CBD n’est pas à confondre avec le THC (tetrahydrocannibol), qui est une molécule dont l’effet est psychoactif. Le CBD est spécialement estimé pour les sensations de soulagement et de bonheur. Cependant, la consommation du cannabidiol est fortement contre-indiquée si vous êtes sous traitement médicamenteux. Alors, qui peut prendre ou consommer du CBD ? On vous explique tout.

Qui peut prendre du CBD et quels sont ses effets secondaires ?

Comme mentionné plus haut, le CBD est un principe actif qui n’est absolument pas néfaste, il n’est ni nocif, ni psychoactif. Il n’est, en aucun cas, considéré comme un médicament, même si un grand nombre d’examens de spécialistes soutiennent que le CBD a probablement des vertus thérapeutiques. Toutefois, de la même manière que n’importe quelle substance active, il subsiste des degrés et des limites, c’est-à-dire, des effets secondaires associés au cannabidiol. On peut établir, en effet, des conséquences négatives, notamment en cas de dosage excessif, à savoir :

  • Un état de somnolence.
  • Vertiges et fatigue.
  • Des diarrhées.
  • Chutes de tension.

Par conséquent, ce que l’on doit tout simplement comprendre, c’est que les études ont prouvé que le CBD n’induit aucun effet psychédélique. De plus, la posologie est extrêmement importante, plus particulièrement pour les personnes sous traitements, comme les individus qui souffrent de :

  • Difficultés artérielles.
  • Les femmes enceintes.
  • Les personnes qui souffrent de problèmes cardiaques.
  • La maladie de Parkinson.

Chez les personnes souffrant de problème artériel, un surdosage de CBD peut effectivement causer une baisse de la tension, et par conséquent, des vertiges. Les femmes enceintes ne peuvent pas consommer du CBD, car il peut avoir un effet néfaste sur le nouveau-né, et cela, bien que le cannabidiol soit une substance efficace contre les nausées et les vomissements ainsi qu’un stimulateur d’appétit.

Peut-on prendre du CBD et des antidépresseurs en même temps ?

Il faut savoir que les antidépresseurs sont abondamment prescrits, surtout pour combattre l’anxiété, les troubles du sommeil et les états dépressifs ainsi qu’énormément de troubles psychiques. Cela va sans dire que ces médicaments ont des effets secondaires avérés, mais aussi une accoutumance, c’est pour cela qu’il faut se montrer attentif sur la prise d’antidépresseurs. Même si pour l’instant, aucune étude n’a établi de liens néfastes entre le CBD et les antidépresseurs (ou somnifères), cela ne veut absolument pas dire qu’il n’existe pas d’interactions entre les deux.

Toujours est-il que selon quelques témoignages de consommateurs de CBD, certains ont pâti de d’une mauvaise expérience liée à des effets secondaires induits par des interactions médicamenteuses. La prise de médicaments contre l’anxiété, par exemple, a montré une forte interaction en cas de prise de CBD excessive et peut, par conséquent, engendrer des effets secondaires importants, comme des :

  • Des sensations vertigineuses.
  • Des troubles de concentration.
  • Une accélération du rythme cardiaque.
  • Une angoisse paranoïaque.
  • Des assoupissements.

Ces conséquences, causées par une absorption en même temps, ne vont pas se présenter à chaque prise, mais il est naturel que chaque individu interagisse différemment, donc les réactions sont susceptibles d’être bien minimes ou bien lourdes de conséquences.

Le CBD et les interférences médicamenteuses possibles

Maintenant que vous savez qu’il existe des effets secondaires entre la prise des médicaments et la consommation du CBD, il faut tout de même évoquer que le CBD reste très apprécié et possède vraiment des vertus qui n’ont plus besoin d’être prouvées. Mais ce n’est nullement le sujet, puisqu’il faut tout de même parler des effets négatifs d’une substance, quelle qu’elle soit. Une étude récente du Penn State of College of Medecine on Harvey a démontré que le CBD ainsi que le THC constituent des menaces interdépendantes à l’égard de 57 médicaments. En somme, il est conseillé de ne jamais consommer du CBD en surdosage, mais uniquement la dose prescrite, cela vous évitera sans doute les interactions médicamenteuses. Restez juste prudent et tout ira pour le mieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *