Comment devenir conseiller en gestion de patrimoine

Le conseiller en gestion de patrimoine est un professionnel qualifié pour orienter les propriétaires de biens meubles, immeubles à rentabiliser leurs possessions. Son expertise s’étend également à la gestion de patrimoine financier. Si vous vous demandez comment devenir conseiller en gestion de patrimoine, sachez que trois options sont envisageables. En premier, il est possible d’accéder à ce métier via la formation professionnelle. Vous disposez ensuite du choix de vous mettre à votre propre compte ou de réorienter votre carrière vers ce poste.

Les voies d’accès possibles au métier de conseiller en gestion de patrimoine CGP

Si vous êtes détenteur de biens immobiliers, mobiliers et financiers et que vous recherchez les voies et moyens de les faire prospérer, le CGP est l’interlocuteur indiqué. Dans le jargon de la profession, il est encore dénommé conseiller patrimonial. Ce spécialiste financier est compétent pour vous proposer les meilleures solutions d’investissement présentant un minimum de risques. Ce professionnel en gestion patrimoine est en effet doté d’une multi-expertise en finances, conseils juridiques et stratégies commerciales. Trois circuits existent pour embrasser la carrière de conseiller en gestion de patrimoine. Vous pouvez soit :

  • opter pour une formation professionnelle dans le domaine puis travailler sous le profil de salarié
  • choisir de travailler en qualité de conseiller patrimonial indépendant
  • choisir de réorienter sa carrière vers le métier de CGP.

Dans les trois cas, la cible du CGP reste la même, à savoir les clients particuliers. Il en est de même pour la mission qui est d’optimiser placements, portefeuilles immobiliers et mobiliers, etc.

Quelle formation suivre pour devenir conseiller patrimonial ?

Parmi les différents cycles de l’enseignement supérieur, le niveau master 1 est le palier requis pour prétendre exercer efficacement le métier de CGP. Il équivaut dans certaines universités au diplôme traditionnel bac+4. Les apprenants futurs candidats à cet emploi peuvent dès leur arrivée à l’Université s’orienter vers les branches suivantes, finances, assurance, banque.

L’obtention d’une licence professionnelle dans l’une de ces spécialités est un premier pas vers l’objectif visé. L’acquisition de ce parchemin en sciences économiques constitue également une rampe d’accès au métier. Il vous revient ensuite de privilégier l’option master en gestion patrimoine en vous inscrivant au second cycle universitaire. Le CGP a une étiquette de financier, aussi il est indispensable d’exceller autant en finances et économie qu’en droit fiscal et comptabilité.

Le poste de salarié en Conseiller en gestion de patrimoine

Une immersion professionnelle en qualité de stagiaire est un gage pour postuler ultérieurement à un poste de conseiller patrimonial. Cela peut être dans une banque, une société d’assurance. Par le biais de la validation des acquis de l’expérience, les conseillers clientèles sont aussi éligibles à cet emploi.

À défaut d’être embauché directement comme salarié conseiller patrimonial, tout spécialiste en courtage d’assurance est potentiellement candidat. Les experts fiscaux, experts-comptables, spécialistes assurance vie, notaires ont également la capacité, s’ils le désirent, d’embrasser l’activité.

Peut-on exercer le métier en professionnel indépendant ?

Les personnes nanties d’un diplôme en gestion de patrimoine ont la possibilité d’exercer le métier après capitalisation d’expérience en tant que salarié. Ils ont le choix entre créer une société où travailler comme consultant. Il leur faut auparavant avoir le statut de conseiller assurance, conseiller financier, bancaire. L’exercice au sein d’un cabinet-conseil peut se faire sous le couvert d’une EIRL tandis que SARL, EURL, SAS sont appropriés pour ouvrir une société.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *