peut on acheter du cbd en pharmacie

Comment respecter les contre-indications du CBD ?

Le CBD ou cannabidiol est de plus en plus utilisé et produit, ce qui est normal puisque la demande est de plus en plus forte et la cause est simple, c’est ses effets bienfaisants et relaxants qui font de ce produit un produit estimé. De plus, le cannabidiol est légalisé en France, mais aussi dans le monde entier. Ses vertus sont de plus en plus connues ! Mais qu’en est-il des effets secondaires du CBD ? Y a-t-il des contre-indications par rapport à son utilisation ? C’est justement de ça qu’on va parler présentement dans notre article. Si ça vous intéresse, restez avec nous et suivez nos conseils.

Quelles sont les contre-indications du CBD cannabidiol ?

Différentes études se sont penchées sur les effets secondaires du CBD, mais aussi les contre-indications qu’il faut suivre à la lettre, si ce n’est pas les cas, alors vous risquez de subir des effets inattendus qui pourront altérer votre santé. D’après le rapport de l’OMS, le CBD est assez admissible, aucune complication n’a été certifiée à ce jour. Mais il est tout de même important d’être prévenant et prévoyant, notamment dans le choix des produits à base de CBD, mais surtout dans le cas où il y a médication en cours. L’OMS a aussi confirmé l’inexistence totale de dépendance vis-à-vis du cannabidiol, et cela, après de longs tests faits sur des patients.

Des effets indésirables peuvent faire surface si vous ne respectez pas la posologie, un surdosage peut vite faire des ravages, des observations ont démontré quelques effets secondaires en cas d’une administration excessive de CBD, on remarque :

  • une somnolence ;
  • une bouche sèche ;
  • de la diarrhée ;
  • une perte d’appétit ;
  • des vertiges.

La consommation de CBD est strictement interdite pour la femme enceinte. La période de contre-indications à prendre en considération concernant la prise de CBD est courte, néanmoins, il est inconvenant de :

  • consommer du CBD si vous êtes sous traitement médical ;
  • si vous êtes allergique aux additifs ;
  • si la qualité du produit est médiocre ;
  • s’il y a un surdosage.

Afin d’être sûr de consommer du CBD de qualité, optez tout simplement pour des boutiques où le produit entre dans la norme de la législation française, mais aussi une visibilité sur la traçabilité du CBD.

Comment respecter les contre-indications du CBD ?

Rien de plus simple pour éviter les effets secondaires du CBD, même si, rappelons-le, rien n’a été démontré à ce jour, mais vous devez tout de même respecter les doses prescrites. Si vous êtes sous traitement, l’interaction entre les médicaments peut être désastreuse pour votre santé, il est donc important de faire part à votre médecin traitant de la façon dont vous consommez le CBD. Les enfants ne peuvent pas et ne doivent pas consommer de CBD et sous toutes ses formes, ainsi que la femme enceinte et allaitante. C’est vrai qu’une étude récente paraît confirmer que la prise de CBD pour jeunes atteints d’autismes a des réactions positives sur ces derniers.

Quels sont les effets secondaires suite à la consommation de CBD ?

Le CBD ou cannabidiol peut avoir des effets secondaires sur le consommateur, plus précisément l’huile de CBD. Cela peut avoir un impact sur la tension (baisse de tension) ou peut encore provoquer une baisse de concentration, un surdosage d’huile de CBD peut également entrainer une forte augmentation du rythme cardiaque. Depuis l’année 2018, la législation française a définitivement légalisé le CBD, bien sur, des conditions sont à respecter, comme le taux de THC de la plante qui doit être inférieur à 0,2 %, au-delà de ça, la consommation est strictement interdite. La loi autorise aussi seulement et uniquement l’utilisation des graines et des fibres. Pour les fleurs de chanvres, la vente reste interdite, même si, il faut l’avouer, quelques shops les proposent aux consommateurs jouant ainsi dans le flou juridique. Pour conclure, la consommation du CBD sous toutes ses formes est légale, tolérée, et même recommandée ! Pour ne pas tomber dans le piège du surdosage, il faut tout simplement respecter les consignes et bien entendu demander conseil à votre médecin. Et comme le dit si bien l’adage, il vaut mieux prévenir que guérir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *