Aide auditive : quelles sont les aides pour des appareils auditifs

Les appareils auditifs, ou prothèses auditives, sont de petits dispositifs électroniques placés derrière ou à l’intérieur de l’oreille qui permettent aux personnes atteintes d’une perte auditive neurosensorielle de retrouver une partie de leur audition, ce qui améliore considérablement leur qualité de vie.

Les aides auditives fonctionnent en transmettant à l’utilisateur des vibrations sonores amplifiées, c’est-à-dire à un volume plus élevé qu’elles ne le sont en réalité. En d’autres termes, ils agissent comme le contrôle du volume positif d’une télévision (en augmentant les tonalités sonores).
Pour fonctionner de cette manière, une aide auditive typique utilise trois éléments : un microphone, pour capter les vibrations sonores ; un amplificateur, pour augmenter le volume des vibrations sonores autrement inaudibles ; et un haut-parleur, pour canaliser les vibrations sonores amplifiées vers les structures à l’intérieur de l’oreille.

Il existe deux principaux types d’appareils auditifs : les appareils auditifs contour d’oreille, que le porteur porte derrière l’oreille, et les appareils auditifs intra-auriculaires, que le porteur porte à l’intérieur de l’oreille. Les deux types comprennent divers sous-types, qui peuvent être plus ou moins adaptés à certaines catégories de patients.

Pour fonctionner de manière optimale, une aide auditive doit être adaptée aux déficits auditifs de l’utilisateur ; le réglage correct des aides auditives est souvent le résultat de plusieurs tentatives.

Perception de l’audition

L’oreille interne comprend essentiellement deux structures creuses : la cochlée, qui est l’organe de l’audition, et le système vestibulaire (ou appareil vestibulaire), qui est l’organe de l’équilibre.
Chacun de ces organes est relié au cerveau par un nerf : la cochlée par le nerf cochléaire et le système vestibulaire par le nerf vestibulaire.
Un fluide appelé endolymphe circule dans la cochlée et le système vestibulaire. Riche en potassium, l’endolymphe est essentielle pour la perception auditive et l’équilibre, car elle joue un rôle clé dans la transmission des signaux/impulsions nerveuses de l’oreille interne au cerveau.

Cochlée

Morphologiquement semblable à un escargot, la cochlée est en fait le centre de conversion des sons en signaux/impulsions nerveux.
Pour le processus de conversion, il utilise des cellules ciliées spéciales, dispersées dans l’endolymphe ; ces cellules ciliées sont appelées l’organe de Corti.
Une fois que le processus de conversion a eu lieu, l’organe de Corti et l’endolymphe interagissent avec le nerf cochléaire, qui transmet ensuite les signaux/impulsions nerveuses nouvellement formés au cerveau pour le traitement final.

Quels sont les Aides auditives : qu’est-ce que c’est ?

Les aides auditives sont de petits appareils électroniques qui, lorsqu’ils sont placés derrière ou à l’intérieur de l’oreille, permettent aux personnes ayant une capacité auditive réduite de mieux entendre, même dans les environnements bruyants.
Également connus sous le nom d’appareils auditifs, les appareils auditifs sont en fait des amplificateurs de son.

Les aides auditives et les implants cochléaires sont-ils la même chose ?

Les aides auditives ne doivent pas être confondues avec les implants cochléaires.
En fait, alors qu’une aide auditive est un amplificateur de son, un implant cochléaire est une sorte de cochlée artificielle, qui capte les sons, les convertit en signaux/impulsions nerveuses (tout comme l’organe auditif d’origine) et les envoie ensuite au cerveau via le nerf cochléaire.

Aides auditives : quand les utiliser ?

Dans la plupart des cas, les appareils auditifs sont indiqués pour les personnes souffrant d’une perte d’audition ou d’une surdité de perception.
La déficience auditive et la surdité de perception sont des troubles de l’audition qui surviennent à la suite de problèmes au niveau de la cochlée (par exemple, dégénérescence de l’organe de Corti, réduction du nombre de cellules ciliées dans la cochlée, etc.) et/ou du nerf cochléaire.
Les déficiences auditives et la surdité de perception peuvent être plus ou moins graves, selon les causes.

Aides auditives : utilisation mono ou bilatérale

L’indication d’une aide auditive peut concerner une oreille (indication unilatérale) ou les deux oreilles (indication bilatérale), selon que la perte auditive concerne une ou les deux oreilles.

Composants et fonction

Un appareil auditif typique comporte trois composants principaux : un microphone, un amplificateur et un haut-parleur.

Le microphone capte les sons (ou vibrations sonores) dans l’environnement et les transmet à l’amplificateur.

L’amplificateur – comme son nom l’indique – amplifie les sons captés par le microphone (comme le contrôle du volume positif sur un téléviseur) et les transmet au haut-parleur.

Enfin, le haut-parleur canalise les sons amplifiés dans l’oreille, améliorant ainsi l’audition du porteur de l’aide auditive.

Aides auditives : Comment fonctionne l’amplification du son ?

Le fonctionnement des appareils auditifs repose sur l’idée que l’amplification des sons permet à un organe du corps en mauvaise santé de reconnaître/détecter des sons qu’il ne serait pas en mesure de percevoir autrement.

Les aides auditives ne sont pas tant des appareils qui rétablissent une audition normale que des appareils qui compensent une déficience auditive. Il est donc faux de penser que leur utilisation est une solution permanente à la surdité ou à une baisse de la perception des sons.

Aides auditives : réglage de l’amplification

Les appareils auditifs modernes offrent la possibilité de régler l’amplification du son à différents niveaux, en fonction des besoins de l’utilisateur.
En termes illustratifs, cela signifie qu’une personne souffrant d’une perte auditive légère réglera l’amplification sonore à un niveau plus faible qu’une personne souffrant d’une perte auditive sévère.

Cela dit, le réglage des appareils auditifs n’est pas une tâche simple et directe ; il faut souvent quelques essais avant de trouver un volume d’amplification qui réponde aux besoins de l’utilisateur.

Pour les personnes qui ont besoin d’un appareil auditif pour chaque oreille, il est nécessaire de doubler le réglage de l’amplification sonore, un pour chaque appareil, car chaque oreille aura une déficience auditive spécifique différente de l’autre.

Aides auditives : Batteries

En général, les appareils auditifs actuels fonctionnent avec une petite pile qui est très facile à remplacer lorsqu’elle est déchargée.

Quels sont les types d’aides auditives ?

Il existe actuellement deux principaux types d’appareils auditifs : les appareils auditifs que le patient porte derrière l’oreille externe, appelés appareils auditifs contour d’oreille, et les appareils auditifs que le patient porte à l’intérieur de l’oreille externe, appelés appareils auditifs intra-auriculaires.

Appareils auditifs intra-auriculaires

Les appareils auditifs contour d’oreille se caractérisent par une sorte de coque qui se place derrière l’oreille externe et qui abrite tous ou la plupart des composants électroniques nécessaires pour améliorer l’audition.

Actuellement, trois sous-types d’appareils auditifs contour d’oreille sont disponibles :

Appareils auditifs standard ou contours d’oreille.

Caractéristiques : Tous les composants électroniques de ces appareils auditifs se trouvent dans la coque.
Le son amplifié est transmis dans l’oreille par un petit tube qui va du haut de la coque jusqu’à l’ouverture du conduit auditif externe et y est ancré au moyen d’un petit embout.
Les contours d’oreille sont une excellente solution pour les personnes souffrant d’une perte auditive moyenne à sévère.

Appareils auditifs contour d’oreille ouverts.

Caractéristiques : Ils sont très similaires aux appareils auditifs standard en termes d’efficacité. La seule différence est que l’embout est encore plus petit et prend donc moins de place dans le conduit auditif externe.
Les systèmes auditifs contour d’oreille avec un haut-parleur intra-canal ou RIC.
Caractéristiques : Le microphone et l’amplificateur de son sont logés dans la coque. Le haut-parleur, quant à lui, est situé dans le conduit auditif externe, très près du tympan.
La connexion entre la coque et le haut-parleur est réalisée au moyen de câbles très fins passant dans un tube de connexion.
En termes de taille, la coque RIC est légèrement plus petite que la coque BTE, et l’un des trois principaux composants est logé dans un élément externe de l’appareil.
Les RIC sont une bonne solution pour les pertes auditives moyennes et sévères.

Appareils auditifs intra-auriculaires

Les systèmes auditifs intra-auriculaires sont des appareils sur mesure dont la coque s’adapte parfaitement au conduit auditif externe et contient les trois principaux composants électroniques d’une aide auditive générique.

Les systèmes auditifs intra-auriculaires ne sont pas seulement une excellente solution pour la perte d’audition, ils présentent également un avantage esthétique dans la mesure où ils peuvent être adaptés dans des endroits peu ou pas du tout visibles à l’œil nu.

Il existe actuellement trois sous-types d’appareils auditifs intra-auriculaires :

L’appareil auditif intra-auriculaire standard ou ITE.

Caractéristiques : La coque renfermant les composants électroniques est réalisée sur mesure pour le patient, de manière à s’adapter parfaitement à la conque du pavillon (la conque du pavillon est la région concave dans laquelle se trouve l’ouverture du conduit auditif externe).
La conception sur mesure crée un appareil qui est personnel et qui ne bouge pratiquement pas une fois mis en place. C’est un réel avantage pour les patients qui mènent une vie assez active.
Minimalement visibles, les intras constituent une bonne solution pour les déficiences auditives légères et moyennes.

Aides auditives intra-auriculaires pré-tympaniques ou CIC.

Caractéristiques : Les CIC sont constitués d’une coque qui contient tous les composants électroniques essentiels et qui est spécialement conçue pour s’adapter à l’intérieur du conduit auditif externe dans la première section.
Par rapport aux ITE, les CIC sont donc encore plus discrets dans le sens où ils sont encore moins visibles.
Si les piles doivent être changées ou si l’un des composants est endommagé, il est facile de les retirer car un petit cordon d’extraction transparent est fixé à la coque.
Les CIC peuvent aider les personnes souffrant de difficultés auditives légères à moyennes.

Les appareils auditifs intra-auriculaires à canal invisible ou IIC.

Caractéristiques : La coque est spécialement conçue pour s’insérer profondément dans le conduit auditif externe.
Ils sont très individuels et, par rapport aux deux sous-types précédents, passent inaperçus même par un œil particulièrement attentif.
Ils constituent une excellente solution pour presque tous les degrés de déficience auditive ; en présence de graves difficultés d’audition, ils offrent peu d’avantages.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *