comment faire de l huile de cbd

Est-ce que le CBD est une drogue ?

Nous attendons à l’avenir, des informations supplémentaires sur les effets du CBD sur la santé. Dans cet article, nous aborderons la question suivante : le CBD, est-il une drogue ? On reconnaît que le CBD a certains bénéfices, notamment sur l’anxiété et le stress et l’aide aux personnes souffrant de douleurs physiques seraient potentielle. Elle serait également comparable aux médicaments psychotropes, ce qui signifie qu’elle pourrait avoir des effets secondaires.

Le CBD, est-il une drogue ? Comment le consommer ?

Selon la loi, il s’agit d’une substance chimique contenant un ou de multiples ingrédients actifs qui provoquent chez l’utilisateur des modifications des fonctions physiologiques, telles que la désorientation, le psychisme ou la conscience, en interférant avec la fonction du cerveau si elle est prise par voie orale, que la substance soit intégrée, inhalée ou en sous-cutanée.

Les produits sur lesquels on trouve une étiquette indiquant qu’il s’agit d’un stupéfiant sont ceux dont les consommateurs sont dépendants au niveau physique ou mental. L’incapacité de la personne à réguler sa consommation du produit stupéfiant est une manifestation de cette dépendance. Le CBD n’étant pas une drogue et n’ayant aucune qualité de dépendance, son utilisation est légale et peu dangereuse en France.

Le sevrage a des conséquences néfastes lorsque vous cessez d’utiliser le médicament. Ces conséquences sont appelées le syndrome de sevrage. Ce sont généralement les symptômes ressentis suivants :

  • Anxiété.
  • Envie de vomir.
  • Tremblements.
  • Sueurs.
  • Crampes d’estomac.

Le CBD peut donc être distribué par un médecin pour un usage médicinal. Il sera ensuite, comme les autres médicaments, soumis aux critères de fabrication ainsi que de la distribution de la pharmacie et des médicaments.

Remarque spéciale sur le cannabis

Le cannabis est classé comme une drogue, car il comprend du THC dans sa liste de composants, produit chimique inscrit sur la liste des drogues de l’ANSM, qui en a fait un produit non-légal. Le cannabinoïde le plus souvent utilisé se trouve dans la plante de Cannabis Sativa pour son effet euphorisant du haschich ou des herbes de cannabis après avoir été fumés. Même en cas d‘usage personnel du cannabis, la possibilité de possession ou de vente de plus de 0,2 % de THC fait l’objet de sanctions, allant d’une simple peine à l’emprisonnement.

Dans la plante de chanvre, le CBD est le deuxième cannabinoïde le plus important. Il est principalement dérivé des fleurs et, dans une très faible mesure, de la graine de cannabis, le cannabis contenant peu ou pas plus de 0,2 % de THC. Il est disponible sous plusieurs formes : huile de CBD, pilules ou fleurs brutes. Faites attention à vos fleurs de CBD ! Distinguer les fleurs de CBD est vraiment difficile. Afin d’éviter tout danger, munissez-vous toujours de certifications qui démontrent la présence de CBD et l’absence de THC dans le CBD.

Effets secondaires du CBD : alertes

Il a été constaté qu’une augmentation des enzymes hépatiques se produisait suite à la prise de CBD, qui sont un signe d’inflammation du foie. Pour les personnes ayant des problèmes de foie, idéalement sous la supervision d’un médecin qui est en mesure de surveiller les niveaux sanguins de l’enzyme hépatique, la prudence est de mise avec les huiles de CBD.

Pendant la grossesse et l’allaitement, l’huile de CBD doit être évitée. Sa fonction et son fonctionnement ne sont pas encore très clairs, néanmoins, on sait qu’il peut traverser le placenta.

Si vous envisagez d’utiliser de l’huile de CBD pour résoudre un problème de santé, contactez votre médecin à l’avance pour vous assurer que vous avez pris la bonne décision.

Bien que plusieurs études semblent démontrer que le CBD présente de nombreux avantages qui pourraient aider à résoudre un certain nombre de problèmes, avant de traiter vos problèmes de santé, il est toujours préférable d’obtenir l’avis expérimenté de votre médecin et de votre prestataire de soins de santé.

Le CBD n’est pas un médicament et on ne peut pas être « positif » au CBD, car il ne répond pas aux exigences fixées par les agences et organismes de santé. Bien que psychoactif, le CBD n’a pas d’effets psychotropes, pas de changement de perception et pas de dépendance. Même si vous consommez par erreur d’énormes quantités de CBD, vous ne risquez pas l’overdose, mais vous souffrirez d’une légère somnolence. On peut donc conclure, en disant que le CBD n’est pas une drogue, mais qu’il faut être vigilant quant à la composition de celle-ci et qu’il faut qu’elle soit prescrite par un médecin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *