qui peut vendre du cbd

Est-ce que le CBD est légal en France ?

On attend à l’avenir d’autres informations sur les effets du CBD sur la santé. L’on sait aujourd’hui que ce dernier a des effets positifs, mais aussi de probables effets secondaires. Ce ci dit le CBD tel qu’il est n’est pas considéré comme une drogue, sauf qu’il faut faire attention aux composants des produits consommés. Le CBD est il légalisé en France, la réponse à cette question. Nous allons essayer d’y voir plus clair à travers cet article.

Le CBD est-il légal en France ?

Malgré le fait que la législation française est compréhensible et clair en ce qui concerne la vente des produits du cannabis, la pratique du cannabidiol reste incertaine.

Le CBD comme molécule n’est pas vu comme étant une drogue et donc non proscrit par la loi, à l’opposé du THC réputé stupéfiant et relevant de l’article 222-37 du Code pénal.

De part et d’autre, sur la base d’un décret de décembre 2018, la Mission interministérielle de combat contre les drogues et les multiples addictions (Mildeca) indique à CheckNews « que les modalités suivantes ne peuvent être commercialisées en France » :

  • Les types de chanvre cultivés doivent être répertoriés dans l’arrêté global du 22 août 1990 à l’article 2 ;
  • La concentration en THC de la plante de cannabis doit être inférieure à 0,2 % (en revanche, l’OFDT indique ;
  • Seules ses graines et ses fibres peuvent être utilisées, comme produits achevés (huile, crèmes, biscuits, etc.).

Les concentrations moyennes de la marijuana qui circule illégalement sur le marché français s’élevaient à 11 % en 2016, rapportait Libération en 2013. Aucune trace de THC ne doit être présente dans le produit fini (huiles, crèmes, biscuits, etc.), quelle que soit la quantité.

En vue du respect de la loi, tout acheteur qui consomme et effectue l’achat de produits tels que les biscuits spécialisés, les boissons, les produits de beauté, etc. ne court pas de risques juridiques.

Le CBD est un médicament ? Comment puis-je l’utiliser ?

Conformément à la législation, l’utilisateur fait l’expérience de changements dans les fonctions physiologiques, comme la désorientation, le psychisme ou la conscience en interagissant avec les fonctions de son cerveau, qu’il soit pris par voie orale, par ingestion, par inhalation ou par voie sous-cutanée. Il contient une ou de nombreuses substances actives. Les produits pour lesquels l’étiquette indique qu’il s’agit d’une drogue sont ceux dont les consommateurs sont physiquement ou mentalement dépendants. Une des indications de cette dépendance est l’incapacité de la personne à réguler sa consommation du produit médicamenteux. Le CBD n’étant pas une drogue et n’ayant pas de statut addictif, son utilisation en France est légale et peu dangereuse.

Le sevrage a des conséquences néfastes lorsque l’on arrête de consommer le médicament. Ces conséquences sont appelées syndrome de sevrage. Comme à la suite de l’arrêt de toute drogue ou de la cigarette par exemple, le consommateur ressentira des symptômes désagréable tel que des crampes, une boulimie voir une alimentation dans l’excès, des nausées, une irritabilité, des tremblements et ce jusqu’à ce que le corps ne soit plus dépendant. La CBD convenablement consommés et suivant les conseils avisés de votre médecin ne vous rendra pas addicte et donc vous n’aurez pas à vivre de syndrome de sevrage et à avoir tous symptômes désagréables liés à celui-ci.

Ce ci peut arrivé si vous consommer du THC qui lui est considéré comme une substance qui provoque l’addiction chez les consommateurs, La classification du cannabis comme stupéfiant repose sur le fait que le THC, un produit chimique qui a été transformé en une substance illégale, figure dans la liste de ses composants. Même dans le cas de la consommation de cannabis, la possession ou la vente de plus de 0,2 % de THC est passible de peines allant d’une simple condamnation à la prison. Munissez-vous toujours de certificats de CBD et de l’absence de THC dans le CBD pour éviter tout risque. Alors ouvrez l’œil et lisez bien les composants avant d’ingérer de la CBD trouvé sur le marché.

Le CBD peut donc être distribué par un médecin à des fins médicinales. Il sera par la suite, comme les autres médicaments, soumis aux critères de fabrication et de distribution des médicaments et des pharmacies. Prenez garde à acheter des produits contenant bien du CBD et pas d’autres produits illégaux pour rester dans la légalité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *